Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

bali

2014-05-30T03:02:15+02:00

Bali : fête familiale "cérémonie du limage des dents"

Publié par Margaux et Nathalie DUMAS
Bali : fête familiale "cérémonie du limage des dents"

le 27 avril 2014 :

Le jour de notre départ, nous avons été invité à une fête familiale à l'occasion du limage des dents de la fille de notre cuisinière.

Nous n'avons pas pu assister à la cérémonie, car elle avait lieu à 4heure du matin mais nous sommes allé au repas et l'on a pu voir les jeunes gens qui venait de ce faire limer le dents, dans leurs habits de cérémonie. Ils étaient tous magnifiques.

Le limage de dents consiste en l'égalisation des dents du haut dans le but de ne pas ressembler à un animal (pour plus d'explication avoir le chapitres suivant).

Nous avons mangé comme les autres invités et rigolé avec les enfants. Les invités arrivent avec des offrandes et un cadeau. Mais c'est une fête qui ne pratique un peu moins car elle coûte très cher aux familles.

Emma a bien failli être marié sur le champ mais comme elle est trop jeune, elle va devoir attendre encore quelques années. Mais son père est ravi comme ça il pourra venir souvent à Bali … LOL

Bali : fête familiale "cérémonie du limage des dents"
Bali : fête familiale "cérémonie du limage des dents"Bali : fête familiale "cérémonie du limage des dents"
Bali : fête familiale "cérémonie du limage des dents"Bali : fête familiale "cérémonie du limage des dents"

Extrait de wipika

"Au cours de l’opération, un brahmane (membre de la caste hindoue sacerdotale, la plus haute caste) lime à trois reprises les quatre incisiveset les deux canines de la mâchoire supérieure. Cela est effectué au moyen d’une lime et d’un marteau, sans aucune anesthésie. La fille ou le garçon qui se fait limer les dents doit être bien habillé, car la cérémonie est en leur honneur. Souvent un vêtement blanc est porté pour symboliser la pureté. Lorsque le travail du prêtre est terminé, les parents de l’adolescent vérifient si le résultat correspond à leur attente. La cérémonie se déroule dans une atmosphère de fête, au son du gamelan, et se termine par un repas traditionnel. On recueille les déchets dentaires dans une noix de coco, qu’on enterre ensuite derrière le sanctuaire de la famille.

Le limage des dents est avant tout une modification d’ordre spirituel. En effet, bien que le fait d’égaliser les dents de la mâchoire supérieure embellisse le sourire, le but premier de ce rituel est de débarrasser les forces animales du corps afin de permettre le passage vers le monde des adultes. Les six dents limées correspondent à six mauvais esprits qui doivent être chassés : l’intempérance, la jalousie, la colère, la cupidité, la luxure et la folie. Avec ces défauts en moins et les dents du haut bien limées, l’adolescent s’est débarrassé de tout ce qu’il y avait d’animal en lui : égaliser ces dents correspond à s’éloigner du monde animal pour entrer dans le monde adulte en étant moins susceptible de faire des erreurs. D’ailleurs, le limage des dents est obligatoire si l’on désire se marier. Souvent, l’adolescent l’accomplit l’année précédant son mariage. Aussi, le repas qui suit la cérémonie fait appel aux six saveurs traditionnelles : amère, sucrée, salée, acide, épicée et brûlée.

Comme, dans la religion hindouiste, on redoute de se réincarner en animal, le limage des dents est probablement une façon de conjurer cette peur. Cette cérémonie est pratiquée également chez familles nobles de Java, à Yogyakarta et à Solo."

Voir les commentaires

2014-05-29T18:01:04+02:00

Bali : de Canggu à Sidemen

Publié par Margaux et Nathalie DUMAS
Bali :  de Canggu à Sidemen

du 21 avril au 27 avril 2014 :

Pour notre dernière semaine à Bali, nous avons été très studieux, avec beaucoup de temps consacrer à l'école. Et oui la fin de l'année arrive et il faut boucler le programme, envoyer toutes les évaluations au CNED, pas facile de tenir le rythme.

Mais lors qu'on est à Bali dans un maison avec une vue magnifique sur les rizières de la terrasse, la piscine qui nous attend calmement, le repas qui nous sont servis à heure fixe alors on adore faire l'école. En plus c'est plus sympa quand on est pas seule et qu'il y a presque une école avec 3 niveaux (CE1 pour Tara, CE2 pour Margaux et 5è pour Emma).

Margaux a adoré ses nouvelles copines et nous aussi on a passé beaucoup de bon temps avec les parents Laurence et Daniel. On a bien rigolé.

Alors, nous avons passé 3 jours dans un hôtel à Canggu, en bord de plage.Mais plutôt maison dans un petit hôtel. Le village n'a pas trop d'intérêt, la plage est réservé aux surfeurs chevronnés, mais les logements sont charmants et confortables.

Pour les photos : https://flic.kr/s/aHsjYbDQuU

Ensuite nous sommes partie pour Sidemen dans la maison de Fiona, trouvé sur Booking (en plus pour un prix de fou 45€ environpar nuit pour 7 personnes avec petits déjeuner).

Là, une maison isolé au milieu des rizières, avec piscine et cuisinière, le calme et le confort. La maison est joliment aménagé et décoré à la balinaise. On a adoré et c'est sur on y reviendra. Dès qu'on avait envie de quelque chose, on l'avait…comme lavé du linge, faire un tour au marché, avoir un chauffeur pour nous amméner faites des visites etc...

C'est juste ce qu'on avait besoin, du calme et une piscine pour se rafraîchir. Surtout que Sédimen est dans les montagnes en hauteur donc un peu plus frais que sur la côte (enfin tout de même 30-35° la journée).

Les photos avec quelques photos prises lors du trajet de transfert, le marché, la vue de la maison et la maison : https://flic.kr/s/aHsjYgqvz6

Vous verra aussi comment avec 4 jours de retard nous avons fêté les cloches de pâques, faute de chocolat, elles ont apporté des bonbons.

Pour les ex de Carrefour, vous connaissez le grand hypermarché. Je le cherche dans tous les pays ou je vais et là je viens de le trouvé à Bali, c'est un événement un hyper à Bali. Alors je n'ai pas résisté à l'envie d'y aller. Nous avons fais une voiture les hommes et les petites directement à la maison de Sedimen, une autre les mères et Emma direction Carrefour et shopping. Bon çà reste un hyper avec les même codes que partout dans le monde mais le rayon fruits et légumes, à quelque chose de Balinais, regardez les photos (en Chine c'est pire)

les photos : https://flic.kr/s/aHsjYcMd7y

Mais ma vraie déformation professionnelle, bien évidemment, c'est la pharmacie. Je n'arrête pas de les prendre en photos, de les filmer , d'y faire des tours et de tous regarder,toucher, j'adore! Je vous passe les photos , je les garde pour les expertes.

Nous sommes partie faire une ballade une dernière fois, pour y voir le TEMPLE GOA LAWA ou l'on a vu un boa déforer une chauve-souris énorme, des rizières, le plus ancien village de Bali (qui sert à vendre divers artisanats aux touristes où il y a encore une école, un combat de coq (au hasard de notre route) et le jardin d'eau de tIrtagganga (déjà vue).

les photos : https://flic.kr/s/aHsjYbEw3S

Enfin voilà Bali c'est finit et c'est dommage mais ce n'est qu'un "au revoir on se retrouvera".

Nous venons de traverser la Chine de Pekin à Hong-Kong et nous nous préparons à nous envolé pour la Birmanie (Merci Hong-Kong la vie est bien simple ici, on a pu avoir simplement notre visa pour le Nyanmar en 2 jours). Alors j'espère pouvoir vous mettre en ligne les photos de la Chine (avec un bonne connexion internet).

Bali :  de Canggu à Sidemen
Bali :  de Canggu à Sidemen
Bali :  de Canggu à Sidemen
Bali :  de Canggu à Sidemen
Bali :  de Canggu à Sidemen
Bali :  de Canggu à Sidemen
Bali :  de Canggu à Sidemen

Voir les commentaires

2014-05-24T05:59:05+02:00

GILI AIR - Lombok

Publié par Margaux et Nathalie DUMAS
GILI AIR - Lombok

Après plusieurs jours, passés à Bali, nous n’avons pas résisté à l’envie d’ aller voir Gili Air. C‘est une des iles GILI au large de Lombok. J’en ai tellement parler à Olivier, de cette île merveilleuse calme avec peu de touristes, des bords de plage où l’on se croit seul au monde…

Alors à notre arrivée c’est le choc ! l’île est devenue très très touristique . Le débarcadère (encore rustique) est remplit de touristes, on aperçoit pleins de restaurants et de boutiques le long de plage, ça a bien changé. Le village à l’intérieur de l’île a bien grandi, les maisons ne sont plus en bois mais en briques et ciment. Tout le monde a son téléphone portable, et le garde bien accroché à l’oreille. Et Olivier a envie de faire demi-tour.

Avant j’allais dans des hôtels constitués de simples huttes de bois, avec ou sans eau chaude , ni climatisation. Maintenant, les hôtels ont changé, ils sont montés en gamme avec clim, piscine et salle de bain ouverte mais avec un filet de protection pour que les petites bêtes ne rentre pas, dans un beau jardin bien vert.

De magnifique villas avec piscine sont en cours de construction, pour une prochaine fois.

Mais dans cette île, une atmosphère de non-chalence et de tranquillité règne toujours, la musique n'est pas trop forte, la mosquée ne hurle pas ses appels à la prière (l'île de Lombok est à dominante musulmane) et les chemins de terre se pare de beau pavés.. Après quelques jours, on s'habitue au nouveau visage de Gili Air. Les hôtels du nord de l'île sont un peu plus isolés avec une vue plus dégagée mais la plage n'est pas très agréable, avec pleins de coreaux morts. Peut-être que l'île d'à côté, Gili Meno a gardé un peu plus d'authenticité.

Un endroit a recommandé pour qui veut découvrir la plongée en toute sécurité (pleins de club parlant français et tenus par des français) et pour un moindre prix avec des beaux sites pleins de poissons.

Aller je vous montre quelques photos : https://flic.kr/s/aHsjYbzZin de mon paradis...

GILI AIR - LombokGILI AIR - Lombok
GILI AIR - Lombok

Voir les commentaires

2014-05-15T16:32:43+02:00

BALI : de Ubud à Amed

Publié par Margaux et Nathalie DUMAS
BALI : de Ubud à Amed

A notre départ d’Ubud nous aurons la visite des singes dans le jardin de l'hôtel, ils ne se gènent pas pour tout arracher et tout jeter par terre, ils ne mettent rien à la poubelle !

Lors du trajet de Ubud à Amed (à l’est de Bali), nous avons fait une pause au jardin d’eau de Tirtagangga.

Le jardin d’eau est un jardin d’agrément construit en 1948. Le palais fut endommagé en 1963 par l’éruption de mont Gunung Agung.

Les PHOTOS sont ici : https://flic.kr/s/aHsjXTLdAG

Le jardin d'eau de Tirtagganda

Le jardin d'eau de Tirtagganda

BALI : de Ubud à Amed

Amed est un village au bord de la mer, encore tranquille et peu touristique. Il est reputé pour ses fonds marins.

Les photos de la plage sont ici : https://flic.kr/s/aHsjXkYg8X

Par une belle journée ensoleillée, Margaux a fêté son anniversaire, ses 9 ans, à Amed, avec un gâteau très local. Mais elle a, quand même, eu quelques cadeaux (ramener d'Australie). https://flic.kr/s/aHsjXkVNvv

Nous sommes par hasard tombé sur un combat de coq ; le combat est très rapide il ne que dure quelques secondes et ne va pas jusqu'à la mort du coq, heureusement.

BALI : de Ubud à Amed

Voir les commentaires

2014-05-14T15:33:26+02:00

BALI : des temples et des rizières 2 …

Publié par Margaux et Nathalie DUMAS
BALI : des temples et des rizières 2 …

Pour notre deuxième excursion, nous avons encore vu des rizières et des temples :

1-Paysages de rizières à Tabanan.

2- Le temple de Pura Gunung Kawi, le temple à la source sacrée, une source naturelle alimente un bassin avec au milieu un autel. L’eau, très claire, est utilisé pour les rituels sacrés ainsi que pour les bains publics des villageois.

BALI : des temples et des rizières 2 …
BALI : des temples et des rizières 2 …

3- Les monuments royaux de Gunung Kawi (homonyme du précèdent) sont situés à Tampaksiring. Pour les rejoinder, il faut emprunter un long escalier qui descend dans la vallée. Les candi, temples funéraires d’influence javanaise, se dressent dans des niches hautes de 7 mètres et sont dédiés au roi Anak Wungsu et ses épouses. Ces tombeaux datent du XIème siècle. Dans la vallée il y a de belles terrasses de riz.

BALI : des temples et des rizières 2 …BALI : des temples et des rizières 2 …
BALI : des temples et des rizières 2 …

4- Le sanctuaire de Goa Gaja, la grotte de l’éléphant, est ornée d’une tête sculptée représentant une gueule de monstre.

L’ensemble possède des statues bouddhiques et shivaïtes. Elles dateraient de 7ème au 14ème siècle.

BALI : des temples et des rizières 2 …

5- Pour finir notre journée, notre chauffeur nous a proposé de visiter une maison traditionnelle balinaise. Elle est constitué de plusieurs batiments chacun dédié à une function : la cuisine, des chambres, des lieux de repos ouvert, le temple familiale et des espaces pour les animaux : les canards, le cochon, les coqs (de combats) dans des cages.

Les PHOTOS de la 2ème journée : https://flic.kr/s/aHsjXDD6ag

BALI : des temples et des rizières 2 …
BALI : des temples et des rizières 2 …BALI : des temples et des rizières 2 …
BALI : des temples et des rizières 2 …BALI : des temples et des rizières 2 …

Voir les commentaires

2014-05-13T15:48:25+02:00

BALI : des temples et des rizières…1

Publié par Nathalie DUMAS
BALI : des temples et des rizières…1

Pour découvrir l’île et ses temples, nous avons pris un chauffeur à la journée. (solution pratique, il faut compter 600rp pour la journée, parfois moins mais les visites risques d’être moins nombreuses. ). Cette formule permet de voir beaucoup de paysages.

A Bali, on visite des temples, il y a en dans tous les villages mais aussi chaque maison a un ou plusieurs temples familiaux.

Notre première balade nous a emmené voir le temple Pura Ulun Danu Beratan sur le lac Bratan à Bedugul. Un très beau temple posé sur les eaux. Il fut fondé au XVIIème siècle, dédié à la déesse des eaux Dewi Danau. C'est un temple à la fois hindouiste avec ses merus très reconnaissables et bouddhiste avec sa stupa.

Pura Ulun Danu Beratan
Pura Ulun Danu Beratan

Pura Ulun Danu Beratan

BALI : des temples et des rizières…1

Lors de notre visite il y avait une cérémonie dans le temple avec le prête qui vient chercher dans une barque des offrandes dont un poulet. Il ira les jeter dans le lac.

BALI : des temples et des rizières…1
BALI : des temples et des rizières…1BALI : des temples et des rizières…1
BALI : des temples et des rizières…1

Puis nous sommes partie nous promener dans les spectaculaires rizières en terrasses à Minden. Le déjeuner face aux rizières a été de tout repos.

En chemin, nous croisons des enfants qui jouent dans les cours d’eau

BALI : des temples et des rizières…1

La journée se terminera par la visite du Temple de Tanah Lot en bordure de la mer, sur une presqu’île accessible à marrée basse.C'est surtout connu pour la vision du temple avec son meru au coucher du soleil. C'est un des temples les plus vénérés par les balinais. Ce n’est pas le plus beau temple de Bali mais le plus connus des touristes. On ne peut pas monter sur le rocher ou se trouve le temple. Mais dans ce lieu il y aussi d'autres temple très jolies avec des vues superbes.

POUR VOIR LES PHOTOS DE LA JOURNEE 1… c'est ici :

https://flic.kr/s/aHsjXCqi19

BALI : des temples et des rizières…1
BALI : des temples et des rizières…1

Voir les commentaires

2014-05-13T14:34:16+02:00

BALI : spectacle de Legong dance.

Publié par Nathalie DUMAS
BALI : spectacle de Legong dance.

Lors de notre séjour à Ubud, nous avons vu deux spectacles de danses balinaises : le legong. Les danseuses portent de luxueux costumes dorés et des coiffures garnies de fleurs, et manipulent parfois un éventail. Les femmes ont des postures de hanches et des mains qui montrent toutes leur grâce. Le legong obéit à des règles très précises qui imposent des gestes précis et déterminent le mouvement du visage, la position des mains et des doigts. La musique qui accompagne ses danses est produite par un gamelan.

Regarder les photos ici :

le premier spectacle https://flic.kr/s/aHsjXHfTsM

le deuxième spectacle https://flic.kr/s/aHsjXkWGf5

  • Le plus connu des legong est le legong kraton ou legong de palais. On l'appelle ainsi parce qu'autrefois, il était exécuté dans les puri (palais) en présence des princes. Trois danseuses y participent : la condong, une suivante de la cour, et deux danseuses au costume identique représentant des personnes de rang royal.
  • L'argument est tiré d'un conte qui se déroule dans le Java du XIIe siècle. Le roi de Lasem rencontre une demoiselle Rangkesari qui s'est perdue dans la forêt. Il la ramène chez lui et l'enferme dans une demeure en pierre. Le frère de Rangkesari, le prince de Daha, apprend que sa sœur est en captivité et menace Lasem de guerre si elle n'est pas libérée. Rangkesari supplie son ravisseur de la libérer pour éviter la guerre. Mais le roi préfère se battre. En route pour la bataille, il rencontre un oiseau de mauvais augure qui lui prédit sa mort. Le roi est tué dans le combat qui s'ensuit.
BALI : spectacle de Legong dance.BALI : spectacle de Legong dance.
BALI : spectacle de Legong dance.
BALI : spectacle de Legong dance.
BALI : spectacle de Legong dance.BALI : spectacle de Legong dance.

Voir les commentaires

2014-05-10T16:03:34+02:00

BALI : la Monkey Forest

Publié par Nathalie DUMAS
BALI : la Monkey Forest

A Ubud, il y a en pleine ville une réserve naturelle, la Sacred Monkey Forest Santuary qui abritent des macaques crabiers. Les singes sont en libertés dans le sanctuaire. Il faut faire très attention car ils peuvent être parfois imprévisibles et montrent souvent leurs dents. Ils n'hésitent pas à aller chercher de la nourriture directement dans nos sacs.

Nous avons suivis une procession vers le temple hindouiste de Dalem Agung Padantegal à l'intérieur de la forêt.

Mais ils ne restent pas toujours, dans leur sanctuaire. Le matin très tôt, avant que la ville se réveille, on peut les voir se promener dans les jardins pour venir y dévorer les fruits aux arbres. Alors, s'il s'éternisent il faut les chasser sinon ils n'hésiteront à voler les petits déjeuners des touristes ! les coquins.

pour les photos, cliquer ici : https://flic.kr/s/aHsjXjkGFM

BALI : la Monkey Forest BALI : la Monkey Forest

Voir les commentaires

2014-05-10T15:12:54+02:00

Bali : le Nyepi ou "la fête du silence".

Publié par Nathalie DUMAS
Bali : le Nyepi ou "la fête du silence".

Le 31 mars 2014 :

Pour notre premier jour à Bali, nous avons participé à la fête du Nyepi ou The silence Day. Il s'agit du jour de l'an pour les Balinais, hindouiste.

La veille du 31, démarre par des offrandes particulières et surtout la prossetion des ogoh-ogoh, des statuts de papier mâché représentant des démons. Chaque village, chaque temple fait son monstre. A la tombée de la nuit, les monstres défileront dans les rues avec beaucoup de bruit, de musique et de cries.

Puis le lendemain, c'est la journée du silence. Alors, plus un véhicule qui circule, plus une personne dans les rues, tout le monde reste chez soi sans travailler, en faisant le moins de bruit. Nous avions le droit d'aller dans le jardin, à la piscine de l'hôtel mais pas d'en sortir, nous avons juste pu traverser la rue pour aller au restaurant d'en face. Des hommes en noir avec une matraque veille au respect des traditions … même les balinais non hindouistes respectent ce jour.

Pour les touristes c'est une bonne journée de repos, mais avec une furieuse envie de se balader dans les rues désertes de l'île à vélo...

Voici quelques photos des offrandes, de ogoh-ogohs et de la rue déserte le lendemain.

https://flic.kr/s/aHsjWLPV98

Notre famille d'accueil fait les offrandes partout dans l'hôtel, offrandesNotre famille d'accueil fait les offrandes partout dans l'hôtel, offrandes

Notre famille d'accueil fait les offrandes partout dans l'hôtel, offrandes

Explications du Nyepi et des Ogohs-ogohs :

Nyepi veut dire silence. C'est le nouvel an solaire balinais qui est en général vers le mois de mars ou d'avril. Le jour du Nyepi, le silence est observé durant 24 h à partir de 6 heures du matin. 

La veille du Nyepi, les mauvais génies sont appâtés par des offrandes spéciales, puis terrorisés à la nuit tombante par un vacarme infernal de pétards, sonnerie des gongs, de cris et défilés dans les rues remplies de monstres géants, les Ogoh-ogoh.

Le jour du Nyepi, tout le monde reste chez soi, même les touristes ne sont pas autorisés à sortir, ni aller sur la plage. Il est interdit d’allumer du feu, de travailler, de sortir. 

Le principe qui explique cette rigueur est que l’île doit paraître totalement inhabitée, dans l’espoir que les mauvais génies l’abandonneront pour des destinations plus hospitalières.  Les démons ne doivent pas être tentés par un retour auprès des humains, ce qui impose certaines restrictions : peu de lumière visible, pas de travail, pas de divertissement, pas de déplacement ; et, pour certains, le jeûne et le silence total. Les seules personnes visibles hors des maisons sont la Police du Tourisme et les gardes traditionnels, connus sous le nom de pecalang2, qui patrouillent dans les rues pour veiller au respect des coutumes et à la sécurité.

 

Les Ogoh-ogoh ont la forme d'êtres mythologiques, pour la plupart des démons. Lors des préparatifs, les banjar (association communautaire d'un quartier ou d'un hameau) rivalisent de créativité fondée sur l'hindouisme balinais, pour concevoir ces monstres géants de papier mâché peint. Selon les enseignements hindous, les Ogoh-ogoh personnifient le Bhuta-Kala, c'est-à-dire la nature et son pouvoir destructif1. Le but de ces défilés est de purifier l'environnement naturel de tout polluant spirituel émis par les activités des êtres vivants (surtout celle des humains).

Dans l'après-midi, des offrandes sont déposées aux principaux carrefours routiers pour attirer les esprits malins. A la nuit tombante, les Ogoh-ogoh montés sur des supports en bambou sont promenés à travers villes et villages, le plus bruyamment possible avec l'aide toutes sortes d'accessoires (casseroles, marmites, gongs, etc.). À l'issue des défilés, les monstres finissent en principe brûlés.

Voir les commentaires

2014-05-09T16:45:08+02:00

BALI : enfin … on reviens !

Publié par Nathalie DUMAS
BALI : enfin … on reviens !

Les 30, 31 mars et 1er avril 2014 :

Nous voici à BALI en Indonesie, l'île merveilleuse. Pour moi, c'est la plus belle, la plus typique, la plus authentique du monde. J'y suis venue pour la première fois (mon premier voyage lointain avec un sac à dos, depuis j'ai une valise à roulette, plus pratique!), il y a prêt de 20 ans avec mon amie de collège Laetitia, j'y ai par hasard retrouvé Sandrine, une amie de danse classique (9 ans de cours, ça crée des liens). Un premier voyage remplit de bons souvenirs et de beauté. Puis j'y suis retourné avec Agnès, et nous avons adoré, nous nous y sommes bien sentis . Lors notre premier tour du monde avec Olivier, nous y avions fait escale 1 semaine. Alors, Bali j'y retourne toujours avec bonheur, et je ne suis jamais déçu, ce ne sont que de bons et beaux souvenirs. L'île change, se modernise, les villages deviennent des villes car je ne suis pas la seule à aimer Bali, sa culture, son climat et sa population. Il y a de plus en plus de touristes même sur la tranquille ile de Gili Air à Lombok, elle est devenu ultra-touristique mais c'est normal c'est la vie.

Malgré cela, Bali garde sa culture et ses traditions : les temples ne sont pas que des décors mais des hauts lieux de la vie Balinaise, les rizières servent à nourrir la population, les femmes et les hommes portent les tenues traditions lors des cérémonies et elles sont nombreuses ! C'est tout son charme.

Durant les 4 semaines entre Bali et Gili Air (Lombok) nous n'avons pas trop bougé. Nous en avons profité pour faire l'école à Margaux et pour nous poser un peu, dans des endroits de rêve.

Je vais vous offrir pleins de photos, des détails de la vie Balinaise pour que vous ressentiez au mieux l'atmosphère comme les paniers d'offrandes, très beau, que l'on retrouve à l'entrée des hôtels, des maisons, des magasins ou des chambres . Des offrandes pour les dieux, pour nous protéger et avoir les faveurs des divinités, avec l'odeur de l'encens qui accompagne notre voyage matin et soir.

Notre premier arrêt a été à Ubud à l'intérieur de l'île. La ville a changé, elle s'est considérablement étendue, il y a plus de magasins, moins d'habitations dans le centre ville donc des constructions à la périphérie du village. Les maisons sont belles, avec des autels familiaux à l'entrée.

L'hôtel est simple mais avec la vue sur le beau jardin, au calme (lorsque qu'il n'y a pas un fou de russe qui hurle toute la nuit) mais surtout bien situé et économique avec une jolie piscine.

Lors de notre première sortie nous sommes tombé sur une cérémonie au Temple d'Ubud, en préparation à la fête du silence "The silence Day" et sur un Ogoh-ogoh, fait en papier mâché, qu'il a fallu protéger lors d'une pluie diluvienne. Je vous parlerais plus tard de la fête.

Nous avons pris notre premier repas au Lotus café, il est toujours là. Tout comme le café Wayan où l'on y dîne assi sur des coussins, devenu notre QG du soir.

Pour les photos c'est ici : https://flic.kr/s/aHsjWHX9wV

offrandes,cérémonie,  au Lotus café,
offrandes,cérémonie,  au Lotus café,
offrandes,cérémonie,  au Lotus café,

offrandes,cérémonie, au Lotus café,

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog